Texte à méditer :  La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil.  Friedrich Nietzsche
La flûte

Fermer Historique

Fermer Flûtes traversières

Fermer Autres flûtes

Fermer Facteurs d'hier

Fermer Flûtistes

Fermer Facteurs

Fermer Les traversières

Fermer Technique

Fermer Cours

Fermer Compositeurs

Fermer Partitions livres Cd-dvd

Fermer Forum

Fermer Groupes et ensembles

Divers

Fermer Astuces

Fermer Vocabulaire

Fermer Doigtés

Fermer Editeurs

Fermer Musique

Fermer Blagues

Fermer Pour le fun

Fermer Poésies et Textes

Téléchargements
Moteurs de recherches
Google

Page rank : PageRank service www.visual-pagerank.be/

 

Flûtistes - T - Tulou Jean-Louis

Flûtiste et compositeur Français 1786-1865


Fuerstenau.jpg

Jean-Louis Tulou est né le 12 septembre 1786 à Paris. Il est le fils d'un bassoniste. Son père joue à l'Opéra de Paris et est l'un des premiers professeurs du Conservatoire. Après 1796 il étudie au conservatoire avec Wunderlich. A partir de 1796, il étudie au conservatoire avec Wunderlich. En 1799 Il a un second prix du Conservatoire. En 1801, il reçoit le premier prix.

En 1804, il obtient le poste de premier flûtiste à l'Opéra de Paris. Il succède à Wunderlich au conservatoire en 1813. Il utilise la plupart du temps une flûte à quatre clés.

Il se rend à Londres mais il n'aura pas de succès, son jeu n'étant au goût des anglais. Malgré cela il insiste et retroune en Angleterre deux fois encore sans plus de résultat, en 1824 et en 1829. Lors de son premier retour en France après avoir fait le tour de l'Europe, Tulou revient à Paris où il obtient un poste de professeur de flûte au conservatoire de Paris de 1829 à 1856. Il aura comme élèves : Altes, Demersseman, et Gordon.

En 1828 il commence à fabriquer des flûtes et crée un atelier de fabrication en association avec Jacques Nonon. Ses flûtes commencent à être utilisées au conservatoire à partir de 1831. Grâce à son jeu superbe il domine le monde de la flûte dans les années 1830 et 1840. En 1840 Tulou participe à un examen de la flûte de Boehm au conservatoire de Paris, elle ne sera pas retenue à cause de son opposition, il estime que le son de la flûte de Boehm est "tenu, sans amplitude et qu'elle retentit comme un hautbois" alors que ces propres instruments gardent "une tonalité mélodieuse et sentimentale".

En 1860, il est fait chevalier de la légion d'honneur. On peut voir encore une de ces flûtes qu'il utilisait particulièrement au Musée du Conservatoire de Paris. Il restera un adversaire acharné de la flûte de Boehm pendant toute sa vie. Il meurt le 24 juillet 1865 à Nantes, France.
Ses Oeuvres

Il écrira pour la flûte :

*
5 concerts,
*
52 duos,
*
15 Solos avec orchestre,
*
plusieurs fantaisies et
*
une "Méthode de Flûte", éditée en 1835 à Paris.





Share

Date de création : 01/07/2006 @ 22:12
Dernière modification : 01/07/2006 @ 22:12
Catégorie : Flûtistes
Page lue 4327 fois


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par Dario le 15/12/2006 @ 04:38

Bonjour, je voudrais savoir s'il existe des mémoires de Mr Tulou. Merci.

Recherche



Connexion...
 Liste des membres Membres : 484

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 13

Total visites Total visites: 1582399  

Record connectés :
Record connectés :Cumulé : 136

Le 03/05/2008 @ 18:18


Infos site
Infos site
Ephéméride
Mardi
26
Septembre 2017

Bonne fête à tous les :
Côme et Damien


C'était aussi un 26 Septembre
1965

La reine d'Angleterre décore les Beatles de l'ordre du British Empire.


Né(e) un 26 Septembre 1969
Anthony Kavanagh


Partenaires



Notre site flute.etoile-b.com est listé dans la catégorie Instruments à vent en cuivre : Flûte traversière de l'annuaire Formation WebRankInfo

 

Accès aux sites

^ Haut ^