La flute traversière

Accueil  News  Liens  Livre d'or  Wallpapers Boutique Musique Cliparts Gifs animés Cartes virtuelles Fonds exclusifs Annuaire
B - Roger Bourdin

bourdin.jpg


Roger Bourdin est né en 1923 à Mulhouse. Dès l'âge de quatre ans, il montre des dispositions extraordinaires pour la musique. Son père voulant favoriser ses études musicales s'installe à Versailles. Il commence à apprendre la flûte à huit ans. Il prend des cours avec Jacques Chalande et Fernand Caratgé pour la flûte, Claude Delvincourt, Henri Challon et Paul Bedoin pour l'harmonie et le contrepoint. Élève au Conservatoire de Paris en 1939, il n'a alors que seize ans, il obtiendra le Premier Prix de flûte du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Deux ans plus tard, il devient enseignant au Conservatoire de Versailles. Parallèlement EN 1938, il débute sa carrière de soliste à l'O.R.T. F. A l'âge de 19 ans il est soliste l'Orchestre de l'Association des Concerts Lamoureux, il y restera plus de 27 ans. Sa carrière est à son apogée, il fera alors des tournées à l'Etranger. Il joue aussi du piano, il suivra une classe de composition au Conservatoire de Paris. Il jouera là du piano à quatre mains avec son ami Pierre Petit.

Il reçoit un Premier Prix d'harmonie du Conservatoire de Versailles en 1941. Il s'installe là et devient professeur de flûte dès 1943 et jusqu'à sa mort. Il est soliste à l'Orchestre de chambre de Versailles. En plus de l'enseignement et de l'interprétation, Bourdin ajoute la composition à partir de 1946 pour divers instruments, la flûte bien sûr, mais aussi l'orgue, la harpe, la contrebasse et la clarinette. Il compose aussi pour le cinéma et ne fera pas moins d'une trentaine de bandes originales. Il aime se diversifier et produira un premier disque "Concerto pour flûte et harpe" de Mozart avec Lily Laskine et Hermann Scherchen. Il n'oublie de mettre à l'honneur son instrument à travers la fondation, en 1945, du Quatuor de flûtes avec Eugène Masson, Pol Mule, Jean-Pierre Rampal. Bientôt Léon Gamme, Robert Hériché et Jacques Royer s'ajouteront à ce groupe. Il fonde le Trio de Versailles en 1937 avec la harpiste Annie Challan et l'altiste Colette Lequiem. Ils interpreteront "La sonate" de Debussy qui est un vrai chef-d'oeuvre. Il se plait à revisiter les classiques, et sort quelques albums sur Bach (Sweet en si) ou Vivaldi. Son talent d'improvisateur est bien réel, on se souvient du solo de flûte qui a rendu célèbre "Il est cinq heures, Paris s'éveille" la célèbre la chanson de Jacques Dutronc. Roger Bourdin interprète aussi les fameux concertos de Vivaldi où il joue du piccolo. Jack Leff réalise pour lui une flûte basse en ut, elle lui permet d'apporter une touche particulière à ses interprétation et d'enregistrer toutes les parties de ses innombrables adaptations. Il laisse une abondante discographie où l'on peut apprécier sa parfaite execution.

Sa carrière classique est aussi remarquable et très différente de celle de son "concurrent" Jean-Pierre Rampal. Il réalise des enregistrements avec orchestre mais sa préférence va vers des anthologies flûte et harpe avec Annie Challan ou encore flûte et orgue avec Arnauld de Frobeville son directeur artistique. Ses albums connaîtront un vrai succès populaire.

Roger Bourdin est décédé le 23 septembre 1976 à Paris, alors qu'il était directeur du Conservatoire de Marly-le-RoiPhoto de couverture de cd de Roger Bourdin

cover_bourdin.jpg

Une abondante discographie,

entre autres : " Le bonheur "

"En distingué joaillier, Roger Bourdin cisèle un travail impeccable. Ainsi traitée, la musique légère - mieux, la musique"caractéristique" - gagne encore quelques lettres de noblesse, tant elle est soignée avec révérence et minutie." Pierre-Marcel ONDHER



La composition d'une trentaine de bandes originales de film,

entre autres : " Paris s'éveille "

L'auteur et interprète du fameux solo de flûte de "Paris s'éveille" écrivit des pièces aux multiples influences, à la frontière entre la musique classique, le jazz et la variété. Par curiosité, par gourmandise, par amour de "tout", de toutes les formes qui pouvaient l'inspirer, ses œuvres visent droit au cœur, au cœur de l'émotion. Né le même jour que Mozart, il nous aura quitté l'année de la disparition de Charles Trénet. auteur ?


logo2.jpg

Date de création : 26/05/2006 @ 20:17
Dernière modification : 14/06/2006 @ 15:42
Catégorie : Compositeurs
Page lue 7694 fois

Réactions à cet article

Réaction n°1 par gianesini le 19/02/2009 @ 22:57

suis  un eleve de versaille en 1967 ( en flute ) tres court 2 mois de roger  bourdin  mais il y a des hommes? il y a la musique? il y a des musiques ? il etait musicien lui tres musicien  pedagogue /  mais pas tous y a beaucoup de c.. qui font semblant et qui demolissent les vrais qui cassent meme leur vie voila ce que ce soir j ai envie de dire aux musicos qui se la joue domage pour etre polie..........

up Haut up


Creative Commons License Sous un contrat Creative Commons. Site optimisé pour une résolution d'affichage en 1024 X 768 et + PageRank service www.visual-pagerank.be/
- ETOILE-B.com ETOILEB.com © 2012 -  CNIL 1071344 - Hébergeur : NUXIT -

Site propulsé par GuppY - © 2004-2013 - Licence Libre CeCILL
Document généré en 0.03 seconde