La flute traversière

Accueil  News  Liens  Livre d'or  Wallpapers Boutique Musique Cliparts Gifs animés Cartes virtuelles Fonds exclusifs Annuaire
Histoire

flute histoire Rappel historique


Elles furent connues des Égyptiens et des Grecs, et au moyen âge on s'en servait sous la forme de tuyaux d'orgue et de flûtes douces ou à bec; le flageolet est le dernier spécimen encore utilisé.

La flûte droite est très ancienne. On la rencontre à l'état plus ou moins rudimentaire, sous les vocables de sifflet de paysan, sublet, flûte à trois trous, flajos, flajos de saus, flaûste brehaingue (flûte bohémienne) etc. mais aussi :


ou encore d'autres genres de flûtes :

Les flûtes douces, munies de 3, 5 et 9 trous, formèrent des séries dont la composition a naturellement variée selon les pays et les époques. Martin Agricola, en 1532, les divise en soprano, alto, ténor et basse. Sous la rubrique de grandes flûtes, il range le chalumeau, la flûte douce, la bombarde et le cornet à bouquin. Yirdung aussi, au début du XVIè siècle, mentionne les flûtes douces. Mais c'est à Michel Praetorius au siècle suivant que nous devons un classement complet des flûtes à bec ainsi formulé :

Au 18è siècle, si nous en croyons les encyclopédies, on divisait les flûtes à bec en dessus, haute-contre, taille, quinte basse.

Ces personnages sont sensés avoir joué de la flûte :



Date de création : 25/05/2006 @ 15:21
Dernière modification : 13/11/2006 @ 07:33
Catégorie : Historique
Page lue 11724 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

up Haut up


Creative Commons License Sous un contrat Creative Commons. Site optimisé pour une résolution d'affichage en 1024 X 768 et + PageRank service www.visual-pagerank.be/
- ETOILE-B.com ETOILEB.com © 2012 -  CNIL 1071344 - Hébergeur : NUXIT -

Site propulsé par GuppY - © 2004-2013 - Licence Libre CeCILL
Document généré en 0.05 seconde